Back from Poland, we are looking towards Groenland

Les 14 élèves français qui sont partis en Pologne ont échangé mardi avec leurs autres camarades sur leur expérience polonaise. Ce fut l’occasion pour tous de confronter notre culture française à une autre culture.

The fourth french pupils who went in Poland discussed on tuesday with the other pupils of their class about their polish experience. It was an opportunity for everyone to confront our French culture to another culture.

A cette occasion, Lucas et Maël qui partent bientôt au Groenland ont présenté le carnet de bord qu’ils ont commencé avant leur départ en février.

               On this occasion, Lucas and Mael who soon leave for Greenland presented the notebook they started before their departure in February.

Pour parler du Groenland, nous avons eu la chance de recevoir dans notre collège Mme Annie Kérouedan, médecin, qui a vécu 14 ans au Groenland et qui préside le comité de jumelage entre Granville et Uummannaq.

          To speak about Greenland, we were fortunate enough to receive in our college Mrs. Annie Kérouedan, a doctor, who lived in Greenland for 14 years and who chairs the twinning committee between Granville and Uummannaq.

Les élèves ont pu poser plusieurs questions sur le Groenland,  si différent de leur environnement, et se sont montrés très intéressés.

              The students asked several questions about Greenland, so different from their environment, and were very interested.

 

Advertisements

Greenland and Uummannaq in the History-Geography textbook of the 6th grade in France!

Here is an extract from the History Geography textbook of our 6th grade classes (11-12 years old). This is a case study for a geography chapter entitled “Living in high pressure  environments”. And one of the examples is Uummannaq in Greenland … and the opportunity for our teams to discover our partner differently!

Editions Nathan. Manuel Histoire-Géographie-EMC 6ème éditions 2016

Les Lumières et l’Europe/The Enlightenment and Europe

Les élèves de 4eD ont travaillé sur les liens au XVIIIe siècle entre les idées des Lumières et les premiers idéaux européens.

Jetez donc un coup d’œil à leur travail !

Pupils of 4eD worked on links in 18th century between ideas of the Enlightenments and the first europeans ideals.

So let have a look at their work !

Victor Hugo et l’incarnation de son rêve européen : le chêne des Etats-Unis d’Europe / Victor Hugo and the incarnation of his European dream: the oak of the United States of Europe

…y réfléchir ensemble pour tenter de le matérialiser au collège.

…think about it together to try to materialize it in the school.

En 1871, dans le jardin de sa maison Hauteville-House de Guernesey – c’est-à-dire tout prêt de chez nous- Victor Hugo a planté un gland avec ses petits-enfants. Il a baptisé l’arbre à venir « Chêne des Etats-Unis d’Europe », un arbre qui verrait l’Europe unie et en paix qui n’existait pas encore. Plus d’un siècle après la mort de Hugo, le chêne vit toujours : quelle illustration des forces de la nature et de leur pouvoir d’incarnation des grandes idées !

Les élèves de 4F travaillent en novembre en cours de Français autour de la personne de Victor Hugo. L’occasion, dans le cadre du programme Erasmus+ NIOS, de découvrir « un visionnaire » de l’Europe d’aujourd’hui. Voici le document qui ressort de leurs travaux, préparatoire à une réalisation en arts plastiques : il s’agissait de mettre en relation le texte d’un discours du grand homme et la réalité que nous connaissons. Bien au-delà de l’UE, l’idée d’Europe, à géométrie variable, est une entité bien réelle aujourd’hui !

In 1871, in the garden of his Hauteville-House in Guernsey – that is to say, very closed – Victor Hugo planted an acorn with his grandchildren. He named the upcoming tree “Oak of the United States of Europe”, a tree that would see Europe united and at peace. More than a century after Hugo’s death, the oak is still alive: what an illustration of the strenght of nature and its power of incarnation of great ideas!

The pupils of 4F worked in November in French class around the person of Victor Hugo. The opportunity, within the framework of the Erasmus + NIOS program, to discover “a visionary” of the Europe we know. Here is the document which comes from their work, preparatory to a realization in plastic arts: the question was putting in relation the text of a speech of the great man and the reality that we know. Well beyond the EU, the idea of ​​Europe, with variable geometry, is a real entity today!

Dernier jour pour les Français à Chojna- novembre 2017/Last day for the French in Chojna – november 2017

Vendredi 17 novembre déjà… Dernier jour à Chojna, beaucoup d’émotions pour ces derniers moments de partage.

Nous avons commencé la journée par des séances d’observation de cours de 8 à 10h.  Ici, en Pologne, depuis la réforme de 2017, les enfants dès neuf ans environ fréquentent le collège. Il est surprenant pour nous de voir de tels mélanges d’âge. Les élèves polonais nous ont accueillis en classe avec beaucoup de gentillesse.

A 11.30, les élèves ont retrouvé leurs camarades restés en France grâce à Skype. Les enseignants français étant déjà partis les années précédentes étaient heureux de parler avec leurs collègues du bout de l’Europe. Nous avons compris l’importance des liens qui se créent année après année.

L’après-midi fut court mais efficace (nous espérons !) : nous avons enregistré la chanson sous les sapins du collège avec deux collègues à la guitare et les adultes se sont filmés pour participer avec joie au challenge linguistique.

Puis les jeunes ont quitté le collège pour un dernier après-midi avec leur correspondant. Demain matin, nous partons de bonne heure pour Berlin (7:30). Nous n’avons qu’une hâte : retrouver vite nos amis groenlandais et polonais ! Merci encore à l’équipe polonaise pour leur gentillesse et leur chaleur qui nous ont fait nous sentir Européens avant d’être Français ou Polonais ou Groenlandais ! A bientôt !

Friday 17 November already…..  Last day in Chojna, a lot of emotions for these last moments of sharing. We started the day with class observation sessions from 8 to 10 o’clock. Here in Poland, since the 2017 reform, children as young as nine attend college. It is surprising for us to see such age mixes. Polish students welcomed us to class with great kindness.

At 11.30, the pupils fou nd their friends who stayed in France thanks to Skype. The French teachers who had already left in previous years were happy to talk with their colleagues from the other side of Europe. We understood the importance of the links that are created year after year.

The afternoon was short but efficient (we hope so !) : we recorded the song under the trees of the school with the help of two colleagues playing the guitare and adults filmed each other to participate with fun in the linguistic challenge.

Then teenagers left school for a last afternoon with their correspondent. Tomorrow morning we leave early the school for Berlin (7:30). We have only a hurry : meet again our friends from Poland and Greenland ! Thanks again to the Polish team for their kindness and warmth that made us feel European before being French or Polish or Greenlandic ! See you soon ! 

Quatrième jour pour les Français à Chojna-novembre 2017/ Fourth day for the French in Chojna – november 2017

Jeudi 16 novembre

Ce matin nous avons visité la déchetterie  de Szczécin. Nous avons appris que tous les déchets récoltés seront recyclés. Ils sont triés par couleurs pour former des packs. Nous avons fait le tour de la décharge puis nous avons fini la visite par un quizz. Ensuite nous avons visité la ville et nous avons fait le tour de quelques monuments ou bâtiments importants : une cathédrale, une église, des statues, la plupart construits au XXe siècle. Une guide nous a accompagnés dans la visite. C’est une grande et très belle ville qui a beaucoup de charme. En rentrant, nous allons nous préparer pour la soirée !

Lya – Romane – Léa B.

This morning we visited the Szczecin waste disposal center. We learned that all harvested waste will be recycled.They are sorted by color to form packs. We went around the dump and ended the visit with a quiz. Then we visited the city and we saw some monuments or important buildings: a cathedral, a church, statues, most built in the twentieth century. A guide accompanied us in the visit. It is a big and very beautiful city which has a lot of charm. Returning, we will prepare for the evening party!

Lya-Romane-Léa B.

Cette journée a commencé de bonne heure en filmant les élèves polonais, groenlandais et français pour le “challenge linguistique” traditionnel jeu du projet autour des 3 langues. Demain vendredi, les adultes se prêteront également au jeu…

L’usine de retraitement des déchets est l’une des deux plus grandes de Pologne. Nos élèves se sont étonnés de la quantité de déchets produits par jour, des filières de recyclage pour eux complètement inconnus (exemple : les couvertures polaires fabriquées à partir de bouteilles plastiques). Après incinération, les déchets non recyclables fournissent à 90% l’énergie des transports urbains. Ils se sont aussi fort étonnés de la quantité incroyable de sel que la déchetterie utilise pour saler les routes de la commune en hiver : l’immense tas qu’on nous a présenté ne dure que dix jours !

Ah… Szczécin (à prononcer Tchétchine)! Quel petit bijou ! Bow-windows, façades colorées, festons, fer forgé…. et briques : tous les styles sont à Szczécin. Cette ville portuaire, fortement marquée par l’histoire européenne, a été détruite dans sa plus grande partie. La plupart des bâtiments ont été reconstruits au XXe siècle mais dans un goût ancien très sûr. Nous avons apprécié la beauté contemporaine de la Philharmonie, la simplicité du château des rois Philippe et François Ier au XVe siècle, la splendeur de la cathédrale, les décorations raffinées de l’école de marine.

Puis, nous avons terminé cette journée par une soirée de gala organisée par l’école en présence de M. le Maire. Ce fut l’occasion de saisir l’importance du projet Nios pour notre pays partenaire et de remercier chaleureusement nos hôtes pour leur générosité. Nos élèves, sur leur 31, étaient très fiers d’entonner la chanson du projet qu’ils enregistreront… demain vendredi. Alors, bonne nuit et à demain !

This day began early by filming Polish, Greenlandic and French students for the traditional “linguistic challenge” project around 3 languages. Tomorrow Friday, adults will also play ..

The waste reprocessing plant is one of the two largest in Poland. Our students were amazed at the amount of waste produced per day, recycling channels for them completely unknown (for instance : polar blankets made from plastic bottles).After incineration, non-recyclable waste provides 90% of the energy of urban transport. They were also amazed by the incredible amount of salt that the waste dump uses to salt the roads of the town in winter: the huge pile that was presented to us lasts only ten days!

Ah… Szczécin (to be pronounced  Tchétchine) ! Such a beautiful place ! Bow-windows, colorful facades, scallops, wrought iron …. and bricks : all styles are in Szczécin ! This port city, strongly marked by European history, has been destroyed for the most part. Most of the buildings were rebuilt in the 20th century but in a nice old taste. We enjoyed the contemporary beauty of the Philharmonie, the simplicity of the castle of kings Philip and Francis I in the fifteenth century, the splendor of the cathedral, the refined decorations of the Navy School.

Then, we ended this day with a gala evening organized by the school in the presence of the Mayor. It was an opportunity to understand the importance of the Nios project for our partner country and to warmly thank our hosts for their generosity. Our students, very smart, were very proud to sing the song of the project they will record … tomorrow Friday. So, good night and see you tomorrow!

Troisième jour pour les Français à Chojna-novembre 2017/Third day for the French in Chojna – november 2017

Nous sommes allés en cours avec nos correspondants. Certains ont suivi un cours de musique, un cours d’anglais et un cours d’EPS. D’autres ont suivi un cours de religion, de mathématiques et un de technologie. C’était très compliqué car on ne comprend pas le polonais. Ensuite, nous sommes allés dans un musée où il y avait des pièces anciennes. On a rencontré un soldat (un acteur) qui nous a expliqué qu’il y avait un cimetière avec tous les soldats décédés. Ensuite, nous sommes allés dans un parc où il y a des chênes qui ne poussent qu’ici en Pologne. Un des arbres a trois cents ans. Ils nous ont expliqué qu’il y a eu beaucoup de moments historiques.

Luna – Maëly – Lola.

We went in class with our correspondents. Some of us took  a music class, then english and sport. Others took a religion class, mathematics and technology. It was very hard because we don’t understand polish. Then, we visited a museum with very old coins. We met a soldier (an actor) who explained us that there were a cemetery of soldiers. After we went to a park where there are some oaks that grow only in this part of Poland. One of those trees is three hundred years old. They told us that there were a lot of historical events here.

Luna – Maëly – Lola

Ce fut une journée marquée par la découverte de la richesse historique de cette région située à la frontière de l’Allemagne. Les lieux ont été la scène de nombreuses batailles et de tentatives d’invasions successives : guerres avec l’Allemagne, la Russie, la France de Napoléon. Par ailleurs, ce fut aussi l’occasion pour nous de découvrir un parc national classé Natura 2000 d’une superficie de 70 km2. Nous avons fini en beauté cette journée par une généreuse invitation au restaurant qui nous a permis de goûter une spécialité locale (de délicieuses ravioles au fromage frais accompagnées d’oignons et de crème).

It was a day marked by the discovery of the historical wealth of this region on the border of Germany. The place has been the scene of many battles and successive invasions : wars against Germany, Russia and the France of Napoleon. Otherwise, it was also the opportunity for us to discover a 70 km2 national park classified Natura 2000. We finished this day very well by a generous invitation to restaurant where we tasted a local speciality (some delicious cottage cheese raviolis served with onions and cream).

Deuxième jour pour les Français à Chojna- novembre 2017/ Second day for the French in Chojna – november 2017

 

Aujourd’hui mardi 14 novembre 2017, nous sommes allés visiter une carrière de sable industrielle de 8H30 à 11H30. Puis, nous sommes allés dans une forêt et nous avons fait trois groupes pour faire une course d’orientation. A la clé, nous avons gagné un repas. Nous avons fait griller des saucisses au-dessus du feu chacun notre tour. Puis après cette sortie, nous sommes repartis vers 13H30 et nous sommes arrivés à 14H pour rentrer chez nous.

Clotilde -Léa P.- Rose

Today, tuesday, november 14, 2017, we have visited an industrial sand quarry from 8H30 to 11H30. Then, we went into a forest and we made three groups in order to do an orienteering race. At stake, we won a meal. We grilled sausages above a fire each in turn. Then, after this activity, we went back at about 13H30 and we arrived at 14H to go home.

Clotilde – Léa P. – Rose

La visite de la sablière était axée sur l’impact environnemental du site. En effet, pour s’implanter, l’entreprise a dû respecter un cahier des charges rigoureux notamment pour le futur du site une fois l’exploitation de la sablière terminée. Ainsi, un lac artificiel a été créé et sera maintenu pour en faire un habitat d’espèces ornithologiques. A cet égard, nous avons pu observer de nombreux canards, cygnes ainsi que des rapaces. Le reste du site sera transformé en surfaces agricoles exploitables pour les habitants.

The visit of the sandpit focused on the environmental impact of the site. Indeed, the company had to respect rigorous specifications, particularly for the future of the site once the exploitation of the sandpit was completed. Thus, an artificial lake has been created and will be maintained to make it a habitat for ornithological species. So, we have seen many ducks, swans and raptors. The rest of the site will be transformed into exploitable farmland for the inhabitants.